A l’âge de 4 ans, Sibylle perd on ne sait pour quelle raison la vue de ses deux yeux. Une année à vivre dans le noir.

Il lui restera de ce silence de la vie en couleurs, la volonté de voir comme les autres, peut être mieux que les autres.

Toujours amblyope d’un oeil, elle a réussi à devenir une professeure respectée dans le domaine des arts visuels.

Sa devise : « Rien n’est impossible ! »

Un commentaire sur “une vie… à apprendre à regarder

  • lulu

    Je rajouterai même, avec Sibylle TOUT semble possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *